Comment ça nait, une écharpe en mohair?

Nous élevons nos chèvres sur un système pastoral, ce qui veut dire qu'elles prélèvent elles même leur alimentation sur des pâturages et des parcours.

Le mohair est une fibre qui pousse rapidement (1 millimètre par jour). Afin de faciliter le travail de tri des fibres, à la tonte, les animaux sont regroupés par âge et par sexe. Les chevreaux sont tondus pour la première fois à 5/6 mois. Nous récoltons de 4 à 5 kg de mohair brut par chèvre sur deux tontes annuelles.

Un travail minutieux de tri nous permet de classer les fibres par catégorie. Elles définissent les produits à réaliser. On fait une belle écharpe, des accessoires et de l’habillement avec de la catégorie 1 à 3, des plaids et couvertures avec de la catégorie 4 et des chaussettes de montagne avec la catégorie 5.

Ensuite, interviennent toutes les étapes de transformation:

Après le lavage réalisé à Biella (Italie), un ruban est réalisé par cardage, qui démêle les fibres, et éventuellement par peignage qui les aligne et élimine les plus courtes.

La filature (Prato, Italie) se fait soit en cycle cardé, soit en cycle peigné; elle consiste en un étirage et une torsion des rubans.


Les fils destinés au tricotage (mercerie ou bonneterie) ou au tissage reviennent en France pour être travaillés dans la région de Castres.


Après toutes ces opérations, les produits subissent un contrôle (vérification du cahier des charges "LE MOHAIR DES FERMES DE FRANCE" ). Seuls les produits conformes à ce cahier des normes se voient apposer une étiquette qui en garantit l'authenticité et la qualité.

Et merci qui? Merci Sécotine, Batman, Peureux, Doucette, Toute Belle, Cannelle...

© 2014 Tricote Moi Un Mouton